Station SALIOUT

 

Les russes n'envisagent pas l'exploration du système solaire sans une station spatiale habitée. De plus elle pourra servir à d'autres projets scientifiques (observation de la Terre, études médicales ou biologique, entretien des satellites etc.). Le projet de la station date de 1969 et le premier modèle en vol de 1970. L'aménagement intérieur de la station est vérifiée à l'aide d'une maquette grandeur nature. D'autres maquettes sont utilisées pour des essais statiques et dynamique, pour tester le système de survie en chambre barométrique, pour tester le systèmes de rendez-vous, le largages de la coiffe de protection, etc. Le 17 avril 1971 la station civile Saliout 1 est mise en orbite et le vaisseau Soyouz 10 sera le premier à s'y amarrer mais les trois cosmonautes reviennent en catastrophe sur Terre. Les cosmonautes de Soyouz 11 s'installe pour 23 jours dans la station, ils mourront lors de leur retour. La station militaire Saliout 2 sera détruite lors de son lancement. Les russes parviennent à mettre sur orbite une autre station, mais le vaisseau Soyouz 15 n'arrive pas à s'arrimer à la station. Se sera la fin de Saliout 3. Cette fois les soviétique ne perdent pas de temps et lance Saliout 4. Après quelques séjours d'équipages elle sera à son tour abandonnée et détruite. L'année 1976 est une année de transition, la nouvelle station Saliout 5 est occupée pendant 45 jours avant que les locataires ne soit obligé de la quitter à cause de la pollution de la cabine. La mise en orbite de Saliout 6, station de deuxième génération marque un progrès décisif. Malgré l'échec de Soyouz 25 à l'arrimage, les russes arrivent à assembler dans l'espace 2 vaisseaux à la station (Soyouz 26 et Soyouz 27). Ils qualifieront l'ensemble de train spatial (35 tonnes et 30 mètres de long). Le 22 janvier 1978, le vaisseau cargo Progress 1 s'ancre à l'arrière de la station. C'est le premier ravitaillement spatial de l'histoire, GRETCHKO et ROMANENKO se transformeront en déménageurs de l'espace. Mais l'occupation n'est pas encore permanente. Après 5 années de service, elle sera détruite. Durant ce temps là, 16 équipages y séjourneront pour une durée de 676 jours. En avril 1982 Saliout 7 prend le relais. Le mois suivant un équipage s'y établit pour une durée de 211 jours et réalise un nouveau record. Une routine s'installe et plusieurs spationautes étrangers y séjourneront (le français Jean-Loup CHRETIEN etc...). En 1986, après de multiples difficultés, la station Saliout se disloque en rentrant dans l'atmosphère. c'est la fin de l'épopée Saliout mais le début de la station MIR

..

Date de lancement

Lanceur

Site de lancement

Observations

SALIOUT 1

17 avril 1971

Proton

Tyuratam

1ère station habitée civile, elle est composée d'un seul élément cylindrique. Deux équipages s'y amarreront. >> voir fiche

SALIOUT 2A

19 juillet 1972

Proton

Tyuratam

Deuxième station, elle ne sera pas satellisé suite à la défaillance du deuxième étage de la fusée. Elle sera détruite après 162 secondes.

SALIOUT 2

3 avril 1973

Proton

Tyuratam

Première station militaire, à la suite d'un court circuit électrique le feu se déclenche à bord, elle explosera quelques jours après. >> voir fiche

SALIOUT 3A

ou COSMOS 557

11 mai 1973

Proton

Tyuratam

Station spatiale orbitale civile, elle devait faire concurrence à la station américaine Skylab lancée trois jour plus tard. La perte du contrôle de la station avant même qu'elle se mette sur son orbite provoque sa destruction.

SALIOUT 3

25 juin 1974

Proton

Tyuratam

Mise en orbite de la nouvelle station militaire. Elle hébergera un seul équipage pendant 3 semaines. >> voir fiche

SALIOUT 4

26 décembre 1974

Proton

Tyuratam

Station orbitale civile; Elle accueillera 2 équipages . >> voir fiche

SALIOUT 5

22 juin 1976

Proton

Tyuratam

Station orbitale militaire. Elle accueillera aussi 2 équipages. >> voir fiche

SALIOUT 6

29 septembre 1977

Proton

Tyuratam

Nouvelle station orbitale de deuxième génération. Elle comporte des postes d'arrimage à l'avant et à l'arrière. elle sera détruite le 28 juillet 1982 après avoir été occupée 676 jours. >> voir fiche

SALIOUT 7

19 avril 1982

Proton

Tyuratam

Nouvelle station orbitale. De nombreux équipages y séjourneront. Elle sera la dernière avant le lancement de la station MIR. >> voir fiche