.

Après les succès des capsules Mercury, Gemini et Apollo, les américains, dans un souci essentiel de réduction du coût unitaire des lanceurs, décident de créer un engin réutilisable (les capsules ne servant qu'une seule fois) et d'améliorer le confort des astronautes. Le programme de la navette spatiale est né. A partir de 1973, le Space Shuttle devient le Space transportation System ou STS puis le national Space Transportation System jusqu'en 1986 ou il redevient le STS (n'étant plus considéré comme le seul lanceur national).

Elle est constituée d'un orbiter (avion spatial réutilisable) de la taille d'un airbus A320 d'une envergure de 24 mètres, d'une longueur de 37 mètres et d'un poids de 70 tonnes à vide (sa structure est construite en alliage d'aluminium les ailes et le fuselage sont recouverts d'une protection thermique souple sur la partie supérieure et de tuiles de silice pour la partie inférieure, le nez et le bord d'attaque des ailes et de la dérive exposés à un flux thermique élevé, sont recouverts de carbone).

Sa soute longue de 14,5 mètres, de 300 mètres cubes est conçue pour transporter jusqu'à 30 tonnes de charges utiles, elle sert de transport de satellites, d'expériences ou de laboratoire. Un bras télémanipulateur, de 15 mètres de long, fixé contre la paroi interne de la soute permet de manipuler des satellites. L'habitacle (71 mètres cubes) peut accueillir, sur deux niveaux, entre 2 et 8 personnes, le pont supérieur avec le poste de pilotage et de commande, le pont intermédiaire avec les couchettes, la cuisine, le WC, l'avionique et un sas pressurisé pour les sorties extra véhiculaires, le pont inférieur contient divers équipements (pompes à eau, climatisation, etc...). L'habitacle est pressurisé, on respire l'air identique à l'atmosphère terrestre. On ne porte pas de scaphandre. A l'arrière de l'orbiteur, le compartiment de propulsion comprend trois moteurs principaux et deux moteurs auxiliaires de manúuvre. L'ensemble de la navette est fixé sur un immense réservoir (non réutilisable) de 8,4 mètres de diamètre et de 47 de long ou est stocké 100 tonnes d'hydrogène liquide et 600 tonnes d'oxygène liquide qui alimente les 3 moteurs principaux de l'orbiteur. Deux boosters à poudre (libérés après 130 secondes du décollage, ils retombent en mer sous parachutes, récupérés, ils servent à fabriquer de nouveaux boosters), hauts de 45 mètres et chargés chacun de 504 tonnes de propergols solides, permettent à l'ensemble de décoller. La première mission à eu lieu le 12 avril 1981. Il s'agissait d'un vol d'essai sans qu'aucune charge utile dans la soute. La navette a desservi la station russe "Mir" et actuellement assure le transport des astronautes et du ravitaillement à la station internationale "I.S.S."

6 orbiteurs ont été fabriqués :

* OV 101 - Entreprise : prototype 1er vol en 1977

* OV 102 - Columbia : 1er vol le 12 avril 1981 (malheureusement détruite le 01 février 2003)

* OV 099 - Challenger : 1er vol le 04 avril 1983 (malheureusement détruite le 28 janvier 1986)

* OV 103 - Discovery : 1er vol le 30 août 1984

* OV 104 - Atlantis : 1er vol le 03 octobre 1985

* OV 105 - Endeavour : 1er vol le 07 mai 1992

 

ENTREPRISE

COLUMBIA

CHALLENGER

DISCOVERY

ATLANTIS

ENDEAVOUR

Chronologie lancements - Insignes - Fiches