Le lancement de Spoutnik 1 (mot russe signifiant compagnon), le 04 octobre 1957, qui marquera le début de l'ère spatiale était l'aboutissement de dix années de travaux menés dans le plus grand secret. Les travaux avaient commencé en 1947 avec TIKHONRAVOV. En juin 1948, à l'occasion d'une conférence présidée par le général BLAGONRAVOV, celui-ci explose la possibilité de placer sur orbite un satellite autour de la Terre à l'aide d'une fusée à plusieurs étages. En 1951, KOROLEV propose un "paquet" de fusée de dimensions différentes, principe de la fusée pyramidale qui sera retenu pour la fameuse R-7. L'optimisation des paramètres de ce schéma est réalisé par l'institut de mathématiques appliquées. En 1952 et 1953, les travaux portent sur la mesure de la trajectoire, la direction du vol et le choix du site de lancement pour cette fusée (qui sera avant tout un missile intercontinental). La décision, prise en février 1953, de créer cet engin de 267 tonnes avec une poussée de 500 tonnes au décollage, est essentiellement d'ordre militaire. C'est à ce moment que TIKHONRAVOV commence les études sur un satellite de la Terre.

En 1954, une commission de coordination pour l'organisation des communications interplanétaires est crée auprès du conseil astronomique de l'Académie des sciences. Le 26 mai 1954, KOROLEV écrit au Conseil des ministres qu'il est nécessaire de créer un satellite et demande que le groupe de TIKHONRAVOV soit transféré dans son organisation. Ce dernier remet à KOROLEV le 16 juillet 1955, un mémoire sur le projet du premier satellite et sur le problème de l'homme sur une fusée. Le 25 février 1956, les spécifications techniques du satellite sont fournis : il pèsera entre 1000 et 1400 kg dont 200 à 300 kg d'appareils scientifiques. Les premières mesures pour sa construction sont prises le 05 mars, KOROLEV décide des modification à apporter à la fusée Sémoirka, le 14 juin. Le projet définitif est terminé en septembre : KOROLEV le présente à l'Académie des sciences qui accepte le 28 septembre 1956.

Mais KOROLEV veut devancer les américains dans cette course et il demande la création dans les plus bref délais d'un petit satellite. Le 05 janvier 1957 il écrit au Conseil des ministre ou il proposera que la fusée place sur orbite à 220/500 km son bloc central de 7700 kg et un conteneur sphérique de 450 mm de diamètre pesant 40 à 50 kg dont 25 kg d'appareillage (il devait comprendre un émetteur à ondes courtes avec une batterie pour 7 à 10 jours).

Le 25 janvier, il donne le caractéristique de SPOUTNIK et le 15 février, les spécifications de l'émetteur radio sont fournies à l'institut énergétique de Moscou. Les essais de cet émetteur sont réalisés jusqu'au 05 mai à partir d'un hélicoptère qui tracte le satellite à l'aide d'un câble de 200 m. La mise au point du PS-1 est terminé le 24 juin et il est alors emmené au cosmodrome de Baïkonour

Cependant, le programme prend du retard, car les premiers tirs du lanceur sont des échecs. Après les succès des tirs du 21 août et du 07 septembre 1956, le feu vert est donné au lancement de PS-1. Le 31 août, le satellite subit les essais d'intégration sur son lanceur, et en septembre, les essais de vibrations et les essais thermiques. Le 20 septembre, la Commission d'Etat se réunit pour fixer la date du tir. Le lancement est prévu le 05 octobre. Les préparatifs auront deux jours d'avance. Malheureusement, après le montage de PS-1, une batterie coule et son remplacement prendra une journée. KOROLEV signe l'ordre de tir le 02 octobre. Le remplissage des réservoirs de la fusée commence le 04 octobre à 05h45 sous la direction de GRETCHKO. Enfin le lancement à lieu à 22 h28, la fusée Sémoirka décolle et emmène avec elle son "compagnon" qui émettra pendant 21 jours son fameux "BIP - BIP".

Mais les russes ne veulent pas en rester là, Spoutnik 2 est alors équipé d'un cabine hermétique permettant à une chienne de rester en vie pendant une semaine. Dans la nuit du 31 octobre Laïka est placée dans son conteneur qui avait la particularité de passer de l'horizontale à la verticale lors de l'érection de la fusée sur sa plate-forme de tir; Lors du transport, GAZENKO ne quittera pas la chienne pour la rassurer. Laïka fut lancé le 03 novembre et malgré que disposant de réserves alimentaires pour 20 jours, elle mourut au bout d'une semaine après épuisement des batteries de bord. Ce vol prouva que le vol orbital pour un homme était possible.

Spoutnik 3 fut quant à lui mis sur orbite avec 968 kg d'appareillage, il constitua le premier laboratoire scientifique. Les autres Spoutnik furent des répliques de capsules habités ou de sondes interplanétaires.

 

L'engin était extrêmement simple : une sphère en aluminium de 58 cm de diamètre, laquelle étaient fixées 2 paires d'antennes. Cette sphère était remplie d'azote et contenait essentiellement des batteries chimiques. Ce premier satellite tournait autour de la Terre en un peu plus de 96 minutes qui émettait un bip-bip que les stations du monde entier captèrent. Le Spoutnik 2 emmena dans l'espace le premier être vivant (la chienne Laïka). L'animal mourut au bout d'une semaine après l'épuisement des batteries qui entretenait le renouvellement de l'oxygène.

Spoutnik 1

Laïka est représentée ici le jour de son lancement, revêtue de sa combinaison spatiale

Laika

 

Fiche technique de Spoutnik-1 (nom de code : PS1)
Equipe

Concepteur : Serguei Korolev
Ingénieur chef : Nikolaï Koutyrkine
Mathématicien : Georgui Gretchko
Date de lancement effective : 4 oct 1957 à 22:28 (heure de Moscou)
Cosmodrome : Tyuratam (URSS)
Poids : 83,6 kg
Diamètre : 58 cm
Fréquences radio : 20,005 et 40,002 Mhz
Lanceur : fusée R7 (SS-6 Sapwood)
Poids du lanceur : 272.830 kg
Orbite :
périgée : 227 km
apogée : 947 km
inclinaison : 65,1

Fiche technique de Spoutnik-2 (nom de code : PS2)
Equipe

Concepteur : Serguei Korolev
Ingénieur chef : Nikolaï Koutyrkine
Mathématicien : Georgui Gretchko
Date de lancement effective : 03 nov 1957 à 22:28 (heure de Moscou)
Cosmodrome : Tyuratam (URSS)
Poids : 508,3 kg
Fréquences radio : 20,005 et 40,002 Mhz
Lanceur : fusée R7 (SS-6 Sapwood)
Poids du lanceur : 272.830 kg
Orbite :
périgée : 225 km
apogée : 1671 km
inclinaison : 65,1

N

Date de lancement

Lanceur

Site de lancement

Type

Observations

SPOUTNIK 1

04 octobre 1957

Semoirka

Tyuratam

Scientifique

1er satellite artificiel

SPOUTNIK 2

03 novembre 1957

Semoirka

Tyuratam

Vol habité

1er être vivant LAIKA (chienne)

SPOUTNIK 3A

15 avril 1958

Semoirka

Tyuratam

Scientifique

Echec

SPOUTNIK 3

15 mai 1958

Semoirka

Tyuratam

Scientifique

.

SPOUTNIK 4 ou VOSTOK A1

15 mai 1960

Vostok

Tyuratam

Scientifique

1er vaisseau cosmique (VOSTOK A)

SPOUTNIK 5A ou VOSTOK A2

23 juillet 1960

Vostok

Tyuratam

Vol habité

Explosion au lancement provoquant la mort des deux chiens

SPOUTNIK 5 ou VOSTOK A3

19 août 1960

Vostok

Tyuratam

Vol habité

Avec les chiennes Strelka et Belka

SPOUTNIK 6 ou VOSTOK A4

1 décembre 1960

Vostok

Tyuratam

Vol habité

Après une rotation autour de la Terre de 24 heures, le contrôle au sol envoie l'ordre d'allumage des rétrofusée, la trajectoire du véhicule est trop raide et la capsule avec les chiennes Pchelka et Mushka se consume dans l'atmosphère terrestre.

SPOUTNIK 7A ou VOSTOK A5

21 décembre 1960

Vostok

Tyuratam

Vol habité

Suite à une panne du troisième étage, la procédure d'avarie est utilisé et les chiens Jemtchoujnaya et Joulka sont récupérés dans les montagne de l'Altaï

SPOUTNIK 7

ou VENERA 1A

4 février 1961

Vostok

Tyuratam

Scientifique

Sonde pour vénus - Ne quitte pas orbite terrestre, provoquant la mort des 2 chiennes

SPOUTNIK 8 ou vOSTOK A6

5 février 1961

Sémoirka

Tyuratam

Scientifique

Sonde pour vénus

SPOUTNIK 9 ou VOSTOK A7

9 mars 1961

Vostok

Tyuratam

Vol habité

Répétition pour la capsule VOSTOK avec la chienne Tchernouchka

SPOUTNIK 10 ou VOSTOK A8

25 mars 1961

Vostok

Tyuratam

Vol habité

Essai de la capsule. Avec la chienne Zvesdotchka

SPOUTNIK 11 ou COSMOS 1

16 mars 1962

Sémoirka

Kapustin Yar

Scientifique

Structure de l'ionosphère

SPOUTNIK 40

03 novembre 1997

Mir

Communication

Satellite radio-amateur fabriqué par des étudiants français. Ejecté de la station MIR

SPOUTNIK 41

10 novembre 1998

.

Mir

Communication

Satellite radio-amateur fabriqué par des étudiants français. Ejecté de la station MIR